Bibliographie

Les parfums d’In Fine sont développé par maître parfumeur Jean Patout, qui respecte encore toujours le métier de parfumeur.

Jean Patout

Je suis né à Commercy le 1er juillet 1952. J’ai vécu mon enfance dans un petit village Lorrain où on rencontrait plus de vaches que d’habitants… C’est dire l’ambiance paysanne où les bonnes odeurs du terroir m’ont bercé… Du reste, avec beaucoup de recul, je m’aperçois de l’importance de toutes ces odeurs et je me souviens combien j’y étais sensible, infiniment plus que tous mes camarades, fils et filles de paysans, pour qui ces odeurs étaient sans doute trop familières.

D’autres odeurs m’ont fortement marquées: mon père dirigeait une entreprise d’emballage qui travaillait essentiellement le bois. Quels délices le soir en rentrant de l’école que de respirer ces “lattes de hêtre”, ces “déroulés de peuplier”, cette “sciure de pin”…

Et puis après les études, la ville – Nancy – ont mis le monde des odeurs entre parenthèses, jusqu’à ce que le hasard réoriente ma carrière professionnelle initialement prévue dans le technique : En 1977, cherchant un emploi dans le marketing, je rencontre à nouveau le monde des odeurs par la grande porte: Lancôme.Au premier contact avec les parfums, mon émontion était telle que j’ai dit: “CA C’EST POUR MOI”.

Deux années de découverte chez Lancôme et je décide de créer ma propre société de création et commercialisation de parfums: En Août 1979 naît la société des Parfums Nadine Patout qui développera plus tard la Marque commerciale IN FINE. La passion qui m’anime au contact permanent du public dans mon show room, me fait remarquer très vite l’excitante relation du choix d’un parfum et du caractère de celui que le choisit.

Incroyable mais vrai: la personnalité guide le goût olfactif.

Alors j’ouvre les livres que traitent du parfum sous toute ses formes : Rien sur le sujet. Je décortique les revues scientifiques relatives aux 5 sens de l’Etre humain: tous les sens y sont merveilleusement détaillés sauf… le sens olfactif pour le quel les scientifiques renvoient aux parfumeurs qui se délectent dans la seule définition aléatoire de l’appréciation des parfums : Madame X aime ce parfum que madame Y n’aime pas parce que le sens olfactif est un outil aléatoire qui perçoit différemment les odeurs d’un individu à l’autre.

Restant sur ma faim compte tenu de mes observations multiples, se recoupant régulièrement pour concrétiser ce lien Parfum-Personnalité, j’ai travaillé 20 ans pour un jour me poser la BONNE question qui m’a donné la BONNE réponse:

“Pourquoi la nature nous a doté du sens olfactif ?”

Pour sentir des Parfums?

Evidemment non ! Mais répondre à notre survie animale !

Alors à partir de là, fini l’aléatoire !

Encore quelques année de travail pour clarifier tout mon travail dans mon livre “Pied de nez” où j’y règle quelques comptes avec la nomenclatura du parfum…Et maintenant la gamme IN FINE qui met en relief toutes les sensibilités de votre caractère.

Bref, Jean Patout dit: En matière de parfums, laissez-vous mener par le bout du nez…In Fine compte aujourd’hui plus de 50 parfums uniques et pronocés, parmi lesquels des parfums pour dames… et des parfums pour hommes, avec tous des noms que ne peuvents que vous faire rêver, allant de ‘Versailles’ et ‘Victoria’ jusqu’à ‘Papeete’ et ‘Manamah’.